Mars : le mois consacré à l’endométriose

Mars : le mois consacré à l’endométriose

13 mars 2017

Unimutuelles, votre mutuelle de proximité, vous informe sur cette maladie récidivante qui touche 1 femme sur 10 en âge d’avoir des enfants. Comment se manifeste l’endométriose, qui touche-t-elle et comment la soigner ou la soulager ?

Qui est touchée par l’endométriose ?

Cette maladie peut toucher toutes les femmes en âge de procréer donc toutes les femmes réglées.

  • De très jeunes femmes qui se plaignent de règles douloureuses dès la puberté.
  • Des femmes ménopausées ou opérées par hystérectomie ou ovariectomie à cause des traitements hormonaux de substitution.
  • 10 % des femmes sont touchées par cette maladie et on estime à 40 % le nombre de femmes souffrant de douleurs chroniques pelviennes surtout au moment des règles.

 

En quoi consiste cette maladie chronique ?

L’endométriose appartient aux maladies gynécologiques encore mal connues ou tardivement détectées (le délai moyen entre les premiers symptômes et le diagnostic chirurgicale de la maladie est de 6 à 7 ans). Elle est provoquée par la présence de tissus en dehors de l’utérus, semblables à la muqueuse utérine. Ces tissus touchent principalement les ovaires, les ligaments utéro-sacrés, le rectum, la vessie ou encore le vagin. Ces tissus se comportent exactement comme la muqueuse utérine sous l’influence des hormones ovariennes et se mettent à saigner. A chaque cycle, des lésions se forment dans ces tissus.

Les symptômes se manifestent par des douleurs aigues au moment des règles ou par une infertilité. En effet, les tissus peuvent constituer une barrière à la fécondation. Certaines femmes peuvent également souffrir lors de rapports sexuels, lors de la défécation ou de la miction (action d’uriner). Dans certains cas, la maladie est totalement indolore et n’est détectée qu’au moment où la femme consulte parce qu’elle a des difficultés à tomber enceinte.

 

Comment soigner l’endométriose ?

Il n’existe qu’un seul traitement : la chirurgie. L’intervention chirurgicale permet de retirer les lésions. Une fois retirées, les symptômes douloureux peuvent disparaître de nombreuses années voire définitivement. La chirurgie peut présenter des difficultés dans le cas de petites lésions éparses ou lorsque l’intervention présente un risque tel que l’incontinence. Toutefois avant la chirurgie, certaines patientes peuvent se voir proposer un traitement hormonal pour arrêter les règles – aménorrhée. L’objectif consiste à réduire les douleurs mais ce traitement n’empêche pas la progression des lésions.

Pour clore, le mois de sensibilisation à l’endométriose, une marche « Endomarch » est organisée à Paris, le 19 mars par les associations ENDOmind, ECE et MEMS en partenariat avec l’Observatoire Français de l’Endométriose oz2020, le réseau Resendo et la participation de l’association EndoFrance. Pour tout savoir sur l’endométriose en 4 minutes, nous vous proposons de visionner la vidéo de l’INSERM sur ce sujet délicat :

Unimutuelles vous informe et vous propose des contrats d’adhésion correspondant à vos besoins à chaque étape de votre vie. Nos conseillers sont à votre écoute au 02 23 25 35 70 ainsi que dans nos 6 agences.

Proche de votre santé

LA SANTÉ POUR TOUS

Fidèle aux valeurs de la mutualité, UNIMUTUELLES vise à donner accès à la meilleure santé pour tous, quelques soient son âge, son handicap ou ses revenus.

> en savoir plus

ACTUS ET CONSEILS SANTÉ

Les meilleurs soins de santé passent par la prévention. Retrouvez sur notre blog tous nos conseils santé, tous les services offerts par notre partenaire SANTECLAIR et nos dernières actualités.

> en savoir plus

NOTRE ENGAGEMENT LOCAL

Historiquement implanté dans la région Bretagne, UNIMUTUELLES s’engage activement pour participer à la vie associative et économique locale et la soutenir

> en savoir plus