Prévenir l’hydrocution

Prévenir l’hydrocution

26 février 2018

En ce début de saison, les beaux jours nous poussent à la plage et l’envie de baignade surgit. Attention car la mer, les lacs et autres plans d’eau n’ont pas eu le temps de se réchauffer. Lors des premières baignades et même durant l’été, le corps est soumis à un choc thermique pouvant provoquer une hydrocution. Unimutuelles vous explique comment prévenir cette hydrocution.

 

L’hydrocution, qu’est-ce que c’est ?

Vous êtes tranquillement allongé(e) sur votre serviette à profiter d’une exposition au soleil et vous décidez d’aller vous baigner. C’est à ce moment, au contact de l’eau fraîche que l’hydrocution se produit. En effet, lorsque vous êtes au soleil, les vaisseaux se dilatent et d’un seul coup au contact de l’eau froide, vos vaisseaux vont se contracter provoquant une syncope. Cette syncope est due à une diminution de l’apport d’oxygène au cerveau. Cette perte de connaissance peut amener à la noyade.

 

Quelles sont les causes qui amènent à une hydrocution ?

En règle générale, ce sont toutes les situations dans lesquelles on a un différentiel thermique. Voici quelques exemples :

  • Plonger dans l’eau après un long bain de soleil
  • Rentrer dans une eau très froide (baignade ou douche)
  • Faire un effort sportif intense avant de se baigner
  • Consommer de l’alcool durant un repas avant la baignade. L’alcool dilate les vaisseaux
  • Etre allergique au froid ou à l’eau de mer. C’est plus rare mais cela existe !

 

Des actions simples pour éviter l’hydrocution

  • Rentrer dans l’eau progressivement et mouiller la nuque et le visage, les zones les plus sensibles à la température.
  • Boire de l’eau durant l’exposition au soleil
  • Eviter la baignade dans les 2 heures qui suivent la prise d’alcool ou un repas conséquent
  • Réduire son temps d’exposition au soleil avant le bain
  • Réduire son temps de baignade à 15 minutes en début de saison

 

Quels sont les symptômes d’un début d’hydrocution ?

Ils sont nombreux et variables selon les individus mais l’apparition d’un seul doit vous inciter à sortir au plus vite de l’eau !

  • Les maux de tête
  • Les crampes
  • Les démangeaisons
  • Les frissons
  • La sensation de fatigue intense
  • La sensation de chaleur sur les cuisses et le ventre
  • Les vertiges
  • Les douleurs abdominales
  • Les bourdonnements d’oreilles
  • Les tremblements

 

Que faire pour venir en aide à une personne en hydrocution ?

La première réaction consiste à sortir la personne de l’eau et à l’allonger avant d’appeler les secours. SAMU, pompiers ou surveillants de la SNSM – Les sauveteurs en mer- qui assurent la surveillance des plages l’été.

Premier cas : la personne a simplement fait un malaise sans syncope

L’action consiste à réchauffer la victime et la placer en position latérale de sécurité en attendant les secours.

Deuxième cas : la victime a fait un arrêt cardiaque

L’action consiste à pratiquer un massage cardiaque et un bouche-à-bouche pour tenter de réanimer la victime dans les minutes qui suivent l’arrêt respiratoire. Cette intervention n’est possible que si les poumons ne contiennent pas d’eau. Unimutuelles vous accompagne et vous conseille tout au long de l’année, parce que vous êtes au cœur de nos préoccupations.

Proche de votre santé

LA SANTÉ POUR TOUS

Fidèle aux valeurs de la mutualité, UNIMUTUELLES vise à donner accès à la meilleure santé pour tous, quelques soient son âge, son handicap ou ses revenus.

> en savoir plus

ACTUS ET CONSEILS SANTÉ

Les meilleurs soins de santé passent par la prévention. Retrouvez sur notre blog tous nos conseils santé, tous les services offerts par notre partenaire SANTECLAIR et nos dernières actualités.

> en savoir plus

NOTRE ENGAGEMENT LOCAL

Historiquement implanté dans la région Bretagne, UNIMUTUELLES s’engage activement pour participer à la vie associative et économique locale et la soutenir

> en savoir plus